Sécurité et Marquage CE

Sécurité

Un vitrage est dit de "sécurité" lorsque sa technique de fabrication ou son assemblage permet de réduire la probabilité de sinistre par choc, par déformation ou par incendie. Il s'agit des :
- Vitrages trempés relevant de la norme EN 12150
- Vitrages feuilletés relevant de la norme EN 12543-2
- Vitrages armés relevant de la norme EN 572-3 et 6.

La norme EN 12600 évalue les vitrages par des tests à l'impact afin de valider leur degré d'aptitude à la fonction de sécurité. Les portes vitrées et leurs parties fixes attenantes de largeur inférieure à 1,50 m ainsi que les séparations de balcon doivent être vitrées en produit de sécurité sur toute leur hauteur.

Protection contre les chutes 
Sont considérés comme concourant à la sécurité contre la chute des personnes les vitrages :

- Des garde-corps de balcons, terrasses, galeries, loggias et autres ouvrages relevant de la norme NF P 01-012
- Des ensembles vitrés contigus à un vide
- Des cages et portes d'ascenseurs.
Les parois doivent résister à des essais normalisés de chocs durs et mous. Sous l'action de ces chocs, le vitrage ne doit être ni traversé, ni emporté. Son bris éventuel ne doit pas mettre en cause la sécurité des personnes extérieures au choc, par la chute d'éléments ou de débris contondants ou coupants.

Ces obligations ne s'appliquent pas :

- S'il s'agit de parois situées au rez-de-chaussée ou si la hauteur de chute est inférieure à 1 m;
- Lorsque le vitrage est associé à un garde-corps répondant aux conditions des normes NF P 01-012 et NF P 01-013 qui assurent une sécurité permanente.

 Incendie

Sont concernés les éléments de construction vitrés, jamais le verre ou l'encadrement seuls. Ce sont eux qui doivent satisfaire à la réglementation contre l'incendie. Il est indispensable de respecter scrupuleusement le montage et la mise en oeuvre, décrits et précisés dans chaque PV. Les ouvrages réalisés doivent aussi répondre aux règles, normes et DTU en vigueur, en particulier la NFDTU39, et spécialement les articles se rapportant à la sécurité d'utilisation. « Les matériaux et éléments de construction employés pour les bâtiments, locaux ou aménagements intérieurs doivent présenter, en ce qui concerne leur comportement au feu, des qualités de réaction et de résistance appropriées aux risques encourus. »

Protection contre le vandalisme
et l'effraction


Les vitrages de sécurité se composent de deux ou plusieurs feuilles de verre assemblées par un ou plusieurs films de butyral de polyvinyle (PVB). Ces vitrages peuvent être associés à d'autres types de verre pour former un double vitrage aux performances spécifiques. Dans ce cas, le vitrage de sécurité est placé côté intérieur.

• L'importance du risque encouru détermine au cas par cas le niveau de protection. Pour offrir une certaine résistance contre le vandalisme et l'effraction, le vitrage de sécurité doit être conforme au classement de la norme européenne EN 356 (P5A, P6B, P7B, P8B). La protection est renforcée si le vitrage est associé à un châssis approprié d'un niveau de protection comparable selon les prescriptions de la norme ENV 1627.

 Marquage CE

La marque signifie que :

 

  • Le produit satisfait à la norme produit harmonisée correspondante et à toutes les dispositions de la DPC (Directive sur les Produits de Construction)
  • Le produit satisfait aux spécifications techniques européennes et a fait l'objet de procédures d'évaluation de la conformité appropriées
  • Le produit est apte à l'usage prévu, comme défini par l'article 2 de la DPC
  • Le produit portant cette marque peut librement traverser les frontières nationales au sein de l'Union Européenne
  • Les produits importés de pays extracommunautaires doivent également porter la marque pour preuve de leur conformité.

 

Néanmoins, le fait qu'un produit porte la marque ne signifie nullement qu'il peut être appliqué pour tout usage. Ce sont les législations nationales qui réglementent les applications possibles.

 

Le marquage n'est pas :

 

  • Une marque d'origine
  • Une marque de qualité au sens traditionnel du terme
  • Lié à des aspects autres que les exigences techniques essentielles
  • Une licence d'utilisation du produit dans tous les ouvrages entrepris dans tous les états membres.

 

Le fabricant/producteur est entièrement responsable de l'attestation indiquant que les produits satisfont aux exigences imposées par une spécification technique. Le recours à un organisme notifié, même pour fournir un certificat de conformité, ne dégage pas le producteur de ses obligations.

Retour  page 6