Espace bioclimatique

1. Les apports solaires et les menuiseries 
2. L’éclairement naturel 
3. La conception bioclimatique de la véranda

1. Les apports solaires & les menuiseries
Dans ce contexte, les menuiseries jouent un rôle prépondérant. Pour répondre aux exigences de la réglementation, elles doivent être parfaitement isolantes afin de limiter les  fuites de chaleur vers l’extérieur. Cette caractéristique est associée à leurs dimensions. En effet, plus une fenêtre est grande, plus elle reçoit d’ensoleillement et donc de chaleur gratuite. En conception bioclimatique, les performances des menuiseries sont alors directement dépendantes de leur orientation :

Vers le sud, 

En hiver, le soleil est bas et les fenêtres reçoivent un maximum d’ensoleillement et de chaleur. Cette orientation est idéale pour les baies, les grandes fenêtres et les coulissants. Pour l’été, il suffit de prévoir un store banne, une casquette ou une avancée de toiture. Comme le soleil est beaucoup plus haut dans le ciel, il ne pénètre alors plus dans la maison. L’ombre dispensée par les protections est suffisante, sans nuire à l’éclairement.

Vers le nord,

Les pièces ne sont jamais exposées à l’ensoleillement direct. Une fenêtre isolante en aluminium équipée d’un vitrage à isolation renforcée (VIR) permet d’augmenter la largeur de la baie, afin de profiter d’un meilleur éclairement, en maintenant une dépense de chauffage équivalente.

Vers l’est,

La fenêtre est très ensoleillée le matin. C’est un avantage en intersaison et en hiver mais un inconvénient l’été. Une protection solaire extérieure, des volets par exemple, corrige facilement cette difficulté.

À l’ouest,

La surchauffe intervient le soir, au moment le plus chaud de la journée. Une protection solaire extérieure est indispensable. Il est également conseillé de ne pas aménager de chambres à coucher de ce côté de la maison.

2. L'éclairement naturel

Le soleil, ce n’est pas seulement la chaleur, c’est aussi la lumière. Notre santé en dépend au point qu’il existe désormais des traitements de luminothérapie conçus pour compenser les carences en lumière naturelle, fréquentes en Europe du Nord. Ouvrir la maison à la lumière est une nécessité. Et cela n’est possible que par l’utilisation de menuiseries isolantes, comme les profilés en aluminium à rupture de pont thermique, qui contribuent dans le même temps au confort de la maison. La finesse des profilés en aluminium est alors un avantage considérable. En neuf comme en rénovation, cela permet de dégager au maximum le clair de vitre et de faire pénétrer toujours plus de lumière. Et c’est prouvé (Technal’Lux).

Pages 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8